•  

     

     

    1952 Parade Monkey Business et Visite orphelinat

     

    1952_09_atlantic_city_Monkey_Business_Parade_010_1

     

     

    Marilyn Monroe parade en voiture dans les rues d' Atlantic City pour faire

    la promotion du film Monkey Business

    (Chérie, je me sens rajeunir) puis visite un orphelinat,

    en septembre 1952.

     

     

    1952_09_atlantic_city_Monkey_Business_Parade_010_1 1952_09_atlantic_city_Monkey_Business_Parade_010_2c 1952_09_atlantic_city_Monkey_Business_Parade_010_2  1952_09_01_MB 1952_09_01_MB 1952_marilyn038  1952_09_01_MB 1952_atlantic_002 1952_09_01_MB   1952_09_01_MB 1952_09_01_MB 1952_09_01_MB   1952_09_atlantic_city_Monkey_Business_Parade_020_010 1952_09_atlantic_city_Monkey_Business_Parade_021_1 1952_09_atlantic_city_Monkey_Business_Parade_041_010 1952_09_atlantic_city_Monkey_Business_Parade_030_1 1952_09_atlantic_city_Monkey_Business_Parade_040_1

    >> vidéo  

     

     
     
    1952_marilyn038
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    1952_05_hospital_appendicitis_1

     

     

     

    En mai 1952 Marilyn Monroe est opérée de l'appendicite à Los Angeles.

      

    Pendant sa convalescence, elle reçoit un reporter photographe dans sa chambre d'hôpital, où on la découvre en train de lire une carte de Joe Di Maggio, qu'elle fréquente depuis quelques mois.

      

    A côté de son lit, se trouve un bouquet de roses envoyées par Joe.

     

      

    1952_05_hollywood_hospital_Ced12

      

    Marilyn avait eu des douleurs à l'appendice en mars de la même année, mais étant alors en plein tournage de Monkey Business, l'opération fut reportée en mai.

     

     

     

    http://divinemarilyn.canalblog.com/archives/annee_1952/p60-0.html 

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    1952 :

    Dés le mois de Février, Marilyn commença le tournage de ses scènes dans « Monkey Business » (voir fiche), avec Cary Grant, et toujours dans un rôle de jolie potiche blonde.

    Le 8 février, elle reçut le prix de « La plus jeune personnalité du Box Office 1951″, le Henrietta Award, lors d’une soirée au Del Mar Club à Santa Monica :

    delmarclub.jpg 29554168.jpg 29554236.jpg 29554403.jpg 29554456.jpg

    29554620.jpg 29554647.jpg 29571100.jpg 29770732.jpg 49938123.jpg 49938274.jpg

    49938360.jpg

    La soirée fut merveilleuse pour Marilyn à un détail près : sa robe. En effet, elle n’arrêtait de remonter le haut de sa robe qui lui, ne cessait de tomber. Cela n’échappa guère à quelques mauvaises langues journalistiques qui descendirent en flamme Marilyn l’accusant d’être vulgaire dans sa robe beaucoup trop décolletée et affirmant qu’elle aurait tout aussi bien pu s’habiller d’un sac de pommes de terre.

    Avec son humour habituel, Marilyn, ne se démontant pas, posa alors en octobre de la même année dans une robe véritablement faite d’un sac de pommes de terre..!

    19929280.jpg 19929304.jpg 50449766.jpg 53164766.jpg 53164817.jpg

      

    En mars, eu lieu sa première rencontre avec Joe DiMaggio (voir sa fiche), LA star du base ball américain, vénéré de tous.

    C’était au restaurant italien Villa Nova villanova.jpg et… prémédité.  En effet, Joe avait chargé son ami David March de tout organiser depuis qu’il était tombé sur une photo de Marilyn, quelques mois avant.. et était déjà « amoureux » ! Cette rencontre lui tenait donc à coeur.

    Tout se passa bien, et Joe n’arrêta pas de rappeler Marilyn après cette soirée ; elle accepta de le revoir et ainsi, il commencèrent à se fréquenter.

    Ils se virent assez souvent et régulièrement, Joe venant à LA (notamment il lui rendi visite sur le tournage de Monkey Business), ou Marilyn prenant l’avion pour New York où résidait Joe. A LA, Joe logeait chez Marilyn, qui avait repris un appartement sur Doheny Drive. Dans le courant de l’année, ne parvenant pas à vivre toute seule en appartement, elle prit une suite au Bel Air Hôtel de Los angeles.

    En Mars, le « scandale du calendrier » éclata. En effet, le fameux calendrier refit son apparition, celui là même où Marilyn pose nue en 1949. D’abord à l’état de rumeur, la nouvelle que c’était bien Marilyn que l’on voyait ainsi, dans le plus simple appareil, fit rapidement le tour d’Hollywood. Les sacro saints studios, choqués, sommèrent Marilyn de s’expliquer dans une interview. Ce qu’elle fit, sans se démonter, et en expliquant simplement la vérité : sans le sou à l’époque, les 50 $ que Tom Kelley lui donna pour la prendre en photo lui rendirent bien service. Elle assuma tout et en plaisanta même.

    Personne ne résista à sa bonne foi (et sa bonne humeur) et contre toute attente (et à la stupéfaction de la Fox) les salles de cinéma se remplirent à une vitesse fulgurante, tout le monde voulant LA voir !

    Marilyn souriait et la Fox était rassurée.

    Le fameux calendrier :

    kell3.jpg kell2.jpg kell4.jpg kell6.jpg kell8.jpg kell9.jpg kell14.jpg

      

    Le 17 mars, Joe joua un match de base ball au bénéfice d’une oeuvre carritative pour les enfants. Marilyn y assista et ce fut la première fois qu’elle le voyait jouer.

    55572372.jpg 55572394.jpg 55572451.jpg 55572477.jpg 55939325.jpg 56694050.jpg

      

    Le 7 avril elle fit l’objet de la couverture de Life Magazine, ainsi qu’un article intérieur. Marilyn devenait de plus en plus populaire et .. réclamée par tous.

    Les clichés furent pris par le photographe Philip Halsmann :

    life52j.jpg life52b.jpg life52c.jpg life52d.jpg life52f.jpg life52g.jpg

    life52h.jpg life52e.jpg life52a.jpg life52i.jpg

      

    Le 18 avril, la Fox augmenta son salaire qui passa à 750 $ la semaine. Dans le courant de l’année, ils recommenceront en la mettant généreusement à 1250 $ la semaine…

    Le 28 du même mois, elle fut hospitalisée au Cedars of Lebanon Hospital de L.A. pour une crise d’appendicite.  op.jpgJoe, coincé à New York lui envoya plusieurs gerbes de roses rouges.

      

    Marilyn avait très peur que les chirurgiens se trompent et lui sectionnent les ovaires et qu’ainsi elle ne puisse plus avoir d’enfant ; aussi scotcha-t-elle un petit mot sur son ventre qu’ils découvrirent en la préparant pour l’opération, mot spécifiant bien (les implorant) de ne surtout pas couper que le strict nécessaire !

    Lorsqu’elle put sortir de l’hôpital, Allan « Whitey » Snyder la rejoignit pour lui faire « une beauté », une meute de journalistes l’attendant dehors pour prendre de ses nouvelles.

    Whitey était donc déjà son coiffeur (maquilleur) attitré, et ami. Il intervenait déjà à cette époque sur les tournages de Marilyn et lui était d’une fidèlité absolue. C’est également à ce moment là que Marilyn, en plaisantant, demanda à Whitey de la « préparer » le jour de sa mort, ce qu’il accepta. Et pour s’assurer qu’il n’oublie pas, Marilyn lui offirt une pince à billet en or, de chez Tiffany, avec, gravé dessus : « Cher Whitey – tant que je suis encore chaude – Marilyn » pince.jpg

    En Mai, elle tourna ses scènes de « We’re Not Married » (voir fiche du film) et commença les répétitions des chansons pour Niagara, son prochain film avec un premier rôle conséquent, qui la changeait terriblement de ce qu’elle avait fait ces derniers mois.

    Le 1er juin, elle fêta son anniversaire en compagnie de Joe et apprit en même temps la bonne nouvelle de son engagement pour le grand rôle de Lorelei dans Gentlemen Prefer Blonds (voir la fiche du film), partageant l’affiche avec Jane Russell et Betty Grable.

    Pour la petite histoire, bien que la cote de popularité de Marilyn ne cessa de monter, elle fut payer pour le film, outre son salaire hebdomadaire, la modique somme de 15 000 $. Jane Russell reçut 150 000 $. Dix fois plus.

    Le 10 juin elle commençat le tournage de Niagara en décord naturels et logea à Niagara Falls ; auparavant elle avait fait un détour par New York pour embrasser Joe.

    Le 18 juin, sortit le film « Clash by Night »

    En juillet elle revint à L.A. pour les scènes intérieures de Niagara tournées en studio.

    Le 17, sortit « We’re not Married » suivi, le 18 de « Don’t Brother to Knock ». Ce dernier reçut un bon accueil du public mais les critiques admirent du bout des lèvres que le jeu de Marilyn était plus que bon. Personne n’avait envie de la voir jouer autre chose que les blondes pulpeuses et sexy. Ni ses fans, ni les studios (cela leur rapportait trop). Marilyn en fut affectée mais ne se décougea pas. Un jour ils s’en rendraient compte qu’elle était capable de jouer autre chose. en attendant elle avait plusieurs rôles qui l’attendaient et la notoriété qui grandissait ne pouvait que lui apporter ce qu’elle voulait.

    Du moins c’est ce qu’elle croyait…

    A la même époque, Joe l’emmena à San Francisco, afin de la présenter à sa famille.

    En automne, elle ne cessa de voyager entre les tournées de promotion et les soirées de Premières :

    Promotion Monkey Business 52733762.jpg 49852370.jpg 49852352.jpg

    49852382.jpg 49852408.jpg 49852421.jpg 49852450.jpg 52812248.jpg ; soirée de Première de

    Don’t Brother to Knock : 1.jpg 2.jpg 3.jpg 28599652.jpg

    28599660.jpg 28599713.jpg 28599799.jpg 28599815.jpg 28599830.jpg et autre promotion pour

    Monkey Business : 55571954.jpg 55571963.jpg 55571987.jpg 55572016.jpg

    55572037.jpg 55572054.jpg 55572061.jpg et là, devant l’hôtel, en arrivant : 15.jpg

    En octobre, elle commença également les essayages de costumes pour Gentlemen prefer Blondes, ainsi que les essayages de coiffures et de costumes. Le début du tournage eut lieu en novembre et durera jusqu’en mars 53.

    Enfin, après une année encore tumultueuse, elle passa les fêtes de fin d’année en compagnie de Joe, à son appartement du Bel Air Hôtel. Elle dira toujours, par la suite, que ce fut là son plus beau Noël…

     

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique