• TROUBLEZ-MOI CE SOIR 1952

     

     

     

    TROUBLEZ-MOI CE SOIR (DON'T BOTHER TO KNOCK) de Roy Baker
     

    Après avoir lu, dans ce forum, plusieurs avis positifs sur ce film totalement inconnu avec Marilyn Monroe, j'ai tenté moi aussi l'expérience. Et s'il n'est finalement pas un très grand film, c'est quand même très intéressant de le voir car il a plein de qualités.
     

    Déjà sur Marilyn, avec ce rôle assez complexe et aussi un peu prémonitoire. Cette fille change de mentalité plusieurs fois dans le film, et c'est plutôt bien rendu par Marilyn qui dès le début apparait comme tourmentée, bizarre, cachant quelque chose.

    Elle n'est pas encore l'icone glamour qu'elle représentera plus tard mais on sent dès ce premier premier rôle qu'elle peut jouer autre chose que des rôles superficiels que sa plastique contenterait. Je savais qu'elle avait de l'ambition du point de vue du jeu d'acteur.

    Anne Bancroft et Richard Widmark.

    Avec Donna Corcoran et Jim Backus

    Si ici ce n'est pas encore parfait (certains regards sont un peu too much par exemple), elle s'en sort plutôt bien.
     

    L'intrigue en elle-même est plutôt sage mais permet de proposer un personnage de femme instable relativement original dans la façon dont elle est présentée (on soupçonne quelque chose mais c'est plus du ressenti que de l'objectif car elle a l'air très normale au début).

      

      

    La relation entre Widmark et Marilyn est intéressante. J'ai bien aimé cette mise en place avec le jeu des fenêtres d'un immeuble à l'autre. Par contre la relation entre Widmark et Ann Bancroft est moins originale et plus simplifiée, plus dans le cadre Hollywoodien.
     

    Comme quoi il y a encore de jolies découvertes à faire même avec une icone archi connue. Et cerise sur le gâteau le master a pour le coup été vraiment restauré (collection Marilyn oblige ?).

    Rares poussière et taches, quelques images instables, sinon contrastes très bien gérés, petit grain argentique que j'aime et surtout définition irréprochable. Dommage que la Fox n'ait pas fait le même travail avec la majorité de ses autres classiques (je parle surtout du piqué des images relativement mou sur beaucoup de titres)...

     

     

     

     

     

    « Niagara (1953) - Henry Hathawayphotos FILM - NIAGARA »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter