•  

     

    Running Wild

    Vidéo et Paroles de la chanson
    Runnin' Wild

    interprétée par Marilyn Monroe

    dans le film Certains l'aiment chaud en 1959

    Runnin' Wild
    Lost Control
    Runnin' Wild
    Mightly Bold
    Feelin Gay
    Boisterous too
    Carefree mind
    All the time
    Never Blue !

    Always going
    Don't know where
    Always showing
    I don't care

    Don't love nobody
    It's not worthwhile
    All alone
    Runnin' Wild !


    Traduction

    Course Libre

    Course libre, sans contrôle
    Course libre, sans aucune peur,
    Me sentant heureuse, également imprudente,
    L’esprit insouciant, tout le temps
    jamais triste !

    Allant toujours, je ne sais où,
    Toujours m’exhiber, ça m’est égal

    Je n'aime personne, ça n'en vaut pas la peine,
    Toute seule, course libre !


    >> Bonus Infos

    • Cette chanson populaire a d'abord été enregistrée en 1922; composée et écrite par Arthur Harrington Gibbs, Joe Grey et Leo Wood.
    • On peut entendre la musique en introduction de deux courts métrages muets de Laurel et Hardy (en 1929 dans 'Men O' War' et 'They Go Boom').
    • Une version gypsy a été arrangée par Django Reinhardt et le Hot Club de France en 1928.
    • Quand à Ella Fitzgerald, elle en donne une version swing jazzy en 1962 dans son album 'Ella Fitzgerald: Rhythm is My Business with a fabulous big band'.
    • D'autres artistes de jazz comme Duke Ellington ou encore Glenn Miller ont aussi repris la chanson.
    • Marilyn Monroe a appris le ukulélé (une genre de mini guitare qui vient des îles hawaïennes), pour jouer la scène de chant qu'elle interpréte dans le film. C'est le réalisateur Billy Wilder qui avait demandé à Marilyn de jouer du ukulélé, car il était l'instrument indissociable des flappers danseuses de charleston qui personnifient les années 1920. L’ukulélé de Marilyn était un Martin 3M des années 1950, mais ce modèle différait très peu de ceux que fabriquait la firme de Nazareth vingt ans auparavant. Toutefois, l'instrument fut repeint en blanc, lui donnant une vraie modernité, puisqu’il le faisait ainsi ressembler aux Islander en plastique que Maccaferri vendait en 1959 par millions.

      Sources : plus d'infos sur la chanson sur wikipedia / le ukulele de Marilyn sur ukulele.fr

      

      

      

    http://divinemarilyn.canalblog.com/tag/chansons

     

     

     

     

     

      

      

      

      


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique